La crise invisible de la COVID-19 en Europe et en France: notre bien-être mental

L’impact sanitaire et économique de la COVID-19 est sans cesse diffusé, discuté et débattu au quotidien, mais comment faisons-nous réellement pour surmonter la crise d’un point de vue mental ?

Dans le but de comprendre les effets de la COVID-19 et pour contribuer à la prévention d’une crise européenne de la santé mentale, AXA Europe a contacté InSites Consulting Paris pour ouvrir une discussion autour de la santé mentale et le bien-être avec des personnes de sept pays européens.

Après avoir consulté de nombreux experts du domaine (professeurs, professionnels de santé mentale, thérapeutes…) lors d’une phase exploratoire composée d’une série d’entretiens approfondis en ligne, nous avons interrogé en juin 2020, 5800 personnes dans sept pays européens (Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Suisse et Royaume-Uni), dont 1000 français.

Par le biais d’une enquête en ligne, nous voulions en savoir plus sur la façon dont les européens et les citoyens français font face à la crise de la Covid-19 et sur la façon dont la pandémie et le confinement avaient affectés leur santé mentale. Nous avons également sondé les compétences et les stratégies que les gens ont adoptées pour faire face au confinement. Puis nous avons mesuré l’accessibilité et l’abordabilité de l’aide professionnelle et thérapeutique pour faire face aux maladies et aux problèmes mentaux.

« La Covid-19 est non seulement la pire crise de santé publique depuis plus d’un siècle, mais c’est aussi une crise économique. Ces derniers mois, des mesures de confinement, destinées à arrêter la propagation du virus, ont quasiment paralysé nos économies. L’effet de ces deux crises sur notre santé mentale a été dévastateur. Les gens sont profondément préoccupés par le virus : ils s’inquiètent de son impact sur leurs finances, sur leur vie personnelle et sur les conséquences pour leurs amis et leur famille. Dans le passé, les assureurs n’étaient là que pour payer les factures médicales. Chez AXA, nous voulons devenir un partenaire de santé, non seulement pour payer les factures, mais aussi pour aider les gens à vivre en bonne santé, et ce en prévenant la maladie. »

Antimo Perretta, CEO AXA Europe

Rapport AXA sur la santé mentale et le bien-être en Europe:

AXA report on mental health & welbeing in Europe

Nos 3 points clés

#1 Les maladies mentales sont répandues mais restent stigmatisées en grande partie et ne sont pas souvent traitées professionnellement en France. 34% des européens interrogées (contre 20% en France) souffraient de maladie mentale – même avant la pandémie. Cependant, parmi eux, seulement une personne sur quatre avait accès à un traitement ou à une aide professionnelle. L’une des raisons en est l’abordabilité : pas moins de 34% de Français -contre 30% des européens-  ont déclaré qu’ils ne seraient pas en mesure de payer pour le traitement si cela se voulait nécessaire.

#2 Un français sur deux affirme que les défis et combats de leur vie en général sont plus importants qu’avant la crise. Les problèmes de santé mentale ont touché certains groupes de la société plus que d’autres. Parmi les plus durement touchés figurent les jeunes adultes (entre 18 et 24 ans ) dont les contacts sociaux réguliers étaient brusquement interrompus et dont le niveau de stress au travail augmentait considérablement. Ce sont 38% des français qui affirment que la crise a détérioré leur bien-être mental. Dans l’ensemble, les femmes ont fait moins bien que les hommes, ce qui s’explique par le fait qu’en général, les femmes ont souvent assumé plus de responsabilités pendant la pandémie (prendre soin des enfants et des personnes âgées ou des membres vulnérables de la famille).

#3 Un des aspects positifs est que la pandémie nous a rappelé l’importance de la santé mentale : 61% des français interrogés ont déclaré qu’ils avaient changé leur vision du bien-être mental à la suite de la Covid-19 et 71% ont déclaré qu’ils avaient appris à « accepter » ceux qui sollicitaient une aide professionnelle – un signe que la stigmatisation autour de la maladie mentale commence à se dissiper.

Nos recherches ont confirmé que le mélange d’anxiété provoquée par un virus inconnu, de liberté de mouvement limitée et d’augmentation du stress au travail est toxique : notre bien-être mental, notre santé physique et nos économies sont clairement attaqués et le besoin de conseils professionnels et thérapeutiques est plus grand que jamais.

Envie de plus de retours consommateurs liés à la COVID-19 ? Restez à l’écoute de « Consumers Unmasked » : un aperçu d’une réalité en évolution de la COVID-19 !

You might also be interested in

Back to the Future with Jarrad Dunning (Bankwest)

Brands and consumers alike are going through times of turmoil, challenging research and insights professionals to rethink their long-established practices…

Back to the Future with Tanya Laidlaw (Philips)

In a matter of weeks, even days, COVID-19 completely changed the way we work, shop, socialize and travel. To keep…

Back to the Future with Christine Schapdryver (Aveo)

The current pandemic has not only marked consumers and brands, it also challenged research and insights professional to rethink current…